RECYCLAGE ENZYMATIQUE

RECYCLAGE ENZYMATIQUE

This article is also available in: en | es | pt |

NUNO

CARBIOS ET MICHELIN FRANCHISSENT UNE ETAPE VERS LE PNEU 100 % DURABLE

CARBIOS, société pionnière dans le développement de solutions enzymatiques dédiées à la fin de vie des polymères plastiques et textiles, et MICHELIN, leader de la mobilité durable, franchissent un pas majeur en matière de recyclage des déchets en PET. En parvenant à appliquer le procédé de recyclage enzymatique développé par Carbios aux fibres techniques en PET utilisées dans les pneumatiques, Carbios et Michelin franchissent une étape vers le pneu 100 % durable.

Le recyclage enzymatique: un procédé révolutionnaire

Le procédé de recyclage enzymatique développé par Carbios met en oeuvre une enzyme capable de dépolymériser de façon spécifique le PET contenu dans différents plastiques ou textiles (bouteilles, barquettes, vêtements polyester etc). Cette innovation permet un recyclage à l’infini de tous types de déchets en PET ainsi que la production de produits PET 100% recyclés et 100% recyclables, de qualité équivalente au PET vierge.

L’application du recyclage enzymatique du PET dans les pneumatiques: une première mondiale

Les procédés conventionnels de recyclage thermomécanique des plastiques complexes ne permettent pas d’obtenir le grade de haute performance nécessaire aux applications pneumatiques. Les monomères issus du procédé Carbios provenant de déchets plastiques colorés ou opaques (bouteilles, flacons etc.) ont permis, une fois repolymérisés en PET, d’obtenir une fibre de haute ténacité satisfaisant aux exigences de Michelin.

La fibre obtenue est d’une qualité identique à une fibre technique en PET vierge issu du pétrole transformé sur les mêmes installations prototypes. Ce polyester de haute ténacité convient particulièrement aux pneumatiques en raison de sa résistance à la rupture, son endurance et sa stabilité thermique.

Le procédé de recyclage enzymatique de Carbios permet ainsi à Michelin de répondre en partie à ses ambitions, et participe à l’entrée des pneumatiques dans une véritable économie circulaire. Selon un plan ambitieux, Michelin s’est engagé à atteindre 100 % de matériaux durables (d’origine naturelle renouvelable ou recyclés) à l'horizon 2050 et 40% dès 2030.

Plastique à recycler — Source: Michelin

Le potentiel du procédé Carbios confirmé

Ces étapes majeures constituent une première mondiale confirmant le potentiel du procédé développé par Carbios à engager l’industrie dans une transition responsable vers un modèle d’économie circulaire durable.

Chaque année, 1,6 milliard de pneus de véhicules légers sont vendus dans le monde. Les fibres PET utilisées dans ces pneus (tous fabricants de pneu confondus) représentent 800.000 tonnes par an.

À terme, ce sont donc potentiellement près de 3 milliards de bouteilles plastiques par an qui pourraient être recyclées en fibres techniques pour les pneus Michelin.

Nicolas Seeboth, Directeur de la recherche Polymères chez Michelin: «Nous sommes très fiers d’être les premiers à avoir réalisé et testé des fibres techniques en vue d’utilisation dans les pneumatiques, renforts issus de bouteilles colorées traitées par la technologie enzymatique de notre partenaire Carbios. Ces renforts de haute technologie ont démontré leur capacité à fournir des performances identiques à ceux issus de la filière pétrolière.»

Alain MARTY, Directeur Scientifique de Carbios: «En 2019, nous annoncions la production des premières bouteilles en PET avec 100 % d’Acide Téréphtalique Purifié (rPTA) issu du recyclage enzymatique de plastiques usagés. Aujourd’hui, avec Michelin, nous démontrons toute l’étendue de notre procédé en obtenant, à partir de ces mêmes plastiques usagés, un PET recyclé adapté aux fibres hautement techniques.»

Commentaires